Principes fondateurs :

Respect, liberté, solidarité, égalité et doute.

Cette charte est remise en question chaque année par l'assemblée générale, n'hésitez donc pas à exprimer vos doutes, remarques ou refus éventuels.                           

 

La Charte du Croiset

Le Croiset est un lieu d’accueil et de rencontre engagé dans l’évolution durable, où des femmes et des hommes de bonne volonté de tous âges peuvent vivre dans une bienveillance générale leurs projets humanistes.

Le Respect :

  • Respect de tous les êtres humains: accueil, ouverture, bienveillance, tolérance, mais aussi exigence, franchise, confrontation non violente et communication.

  • Respect de la planète, de la nature, de la vie, des êtres vivants et de leur santé : un acheminement individuel et collectif vers des progrès constants dans cette direction, qui reste tolérant quant à l’engagement de chacun.

  • Respect du lieu : un lieu que nous avons à construire tous ensemble pour le faire vivre et évoluer dans une certaine harmonie, celle de l’équilibre précaire entre ordre et désordre, intimité et ouverture, silence et vie.

  • Respect de chacun, des objets et des outils : entre des individus d’origine, d’âge et de cultures différentes, le franchissement des limites de la privauté et de la propriété pourraient être un obstacle majeur à l’acceptation de la collectivité. Il est donc demandé à tous le plus grand respect de ces limites personnelles  selon des règles collectives à élaborer. 

  • Respect de soi : parce que tout commence et finit par là.

La Liberté :

 

  • Liberté de penser : liberté philosophique et spirituelle, qui pourra s’exercer dans des lieux adaptés réservés pour des durées déterminées, dont l’intimité sera alors respectée de tous avec une discrétion parfaite. 

  • Liberté de s’exprimer et respect de cette liberté chez autrui, incluant une réelle ouverture d’esprit. Dans ce cadre une discipline de parole convenue de commun accord régira les assemblées ou débats.

  • Liberté de participer ou non à la vie communautaire : cependant il est demandé à chacun de s’engager à participer en fonction de ses possibilités aux assemblées d’organisation et aux tâches collectives décidées par l’assemblée générale pour la bonne gestion du lieu.

  • Liberté de vie, incluant le respect de cette liberté chez chacun et celui des règles mises en place collectivement. 

  • Liberté de projet : l’Archipel du Croiset permet à chacun dans la mesure du possible de réaliser son ou ses projet(s) personnel(s), pour autant qu’ils soient compatibles avec les présents principes fondateurs.

  • Liberté de créer : la création sous toutes ses formes sera vivement encouragée. Dans ce but des artistes, animateurs ou spécialistes seront régulièrement invités à organiser des stages, animer les lieux ou activités ou organiser des événements.

  • Liberté de départ : à tout moment chacun peut quitter le lieu, l’association ou la SCI coopérative moyennant les préavis à convenir, et en retirer selon les modalités prévues l’argent éventuellement investi.

La solidarité :

  •  Entraide, partage, rencontre, acceptation des différences et valorisation de leurs apports.

  •  Bienveillance : un lieu pour prendre soin de soi et des autres.

  • Accueil : les visiteurs et les résidents occasionnels y sont considérés comme des hôtes à choyer et à chérir, un ballon d’oxygène pour le vase clos des habitants. 

  • Intergénérationnel : activités communes et discussions entre des individus ou des groupes d’âges radicalement différents.

  • Altérité : insertion en nombre volontairement limité de personnes atypiques ou moins valides, respectées et accueillies par tous.

  • Liens : le Croiset se veut un générateur de lien social même pour ses résidents occasionnels. Toutes les opportunités de parrainages, correspondances, retrouvailles ou fêtes y seront donc largement exploitées.

L’égalité :

  • Rencontre sociale : au delà des chances et malchances de la vie, le Croiset souhaite permettre la rencontre sur un pied d’égalité entre des humains d’origine sociale, locale ou culturelle totalement différentes.

  • Partage : l’accueil à des tarifs applicables aux personnes sans difficultés financières (ou prises en charge par des subventions) devrait permettre le financement de séjours ou de logements permanents pour des personnes moins favorisées ou en difficultés passagères. 

  • Bénévolat : La participation bénévole, notamment des visiteurs, toujours librement consentie, tendra également au maximum à générer des bénéfices dans ce but.

  • Egalité de gestion : autant que le permettent les réalités pratiques ou administratives, la gestion sera fondée sur le consensus plutôt que sur l’autorité, même temporaire et élective. 

  • Un membre, une voix, au sens propre : chacun à droit à la parole (selon les modalités respectueuses du groupe qui seront établies), et le consentement de chacun a la même importance. Chacun s’interdira de prendre le groupe en otage ou d’abuser de ce pouvoir. 

  • Egalité de tous les membres concernés par une décision : en ce compris les mineurs d’âge dont la parole et le comportement prouveraient qu’ils ont acquis une maturité émancipée, ainsi que les représentants mandatés par des assemblées d’enfants ou d’adolescents.

  • Justes échanges : nul ne pourra être lésé suite à sa participation au projet, et nul ne pourra tirer un profit financier personnel de la possession de parts ou de la participation locale en dehors d’une juste rémunération de son travail ou de son investissement. Le consensus et la bonne volonté de tous en seront les garants.

Le doute :

  • La remise en question : chacun tendra de son mieux à l’éveil en lui d’une pensée libre, affranchie de ses préjugés, de ses blocages et de ses peurs. Chacun tendra à remettre en cause et à améliorer ses comportements collectifs.

  • L’évolution : tous les textes fondateurs, en ce compris la présente charte, seront remis en question régulièrement, et au minimum tous les 2 ans. 

  • Veille : Un dispositif de veille, auquel chacun participera tour à tour, permettra de révéler le plus tôt possible et de résoudre ou de soumettre à l’assemblée les conflits potentiels, les problèmes de gestion et les pièges qui pourraient amener un défaut de respect des principes fondateurs.

  • Facebook - White Circle